L'histoire du Spritz sur France Bleu par notre sommelier

L'histoire du Spritz sur France Bleu par notre sommelier

  Comprendre le vin    0

 (0)

A l'occasion des 100ans du Spritz, France Bleu a réalisé une émission dévoilant son histoire (rapporté ci dessous). A travers l'écoute de ce récit, notre sommelier Jean-Pierre Griso a tenu à apporter quelques précisions afin d'approfondir les points évoqués. Retrouvez son intervention en cliquant sur le lien ci dessous :

https://www.francebleu.fr/emissions/la-bonne-adresse-du-jour/lorraine-nord/le-spritz-a-ete-importe-en-france-par-un-mosellan

Voici la première émission :

"En France, on connaît depuis peu de temps cette boisson mais elle est pourtant chargée d'histoire.

Que vous alliez à Metz sur la place Saint Jacques, à Thionville sur la place Anne Grommerch ou encore place du "carré mauve" à Forbach, vous allez voir sur les tables ces gros verres à pied avec le liquide orangée et plein de glaçons ! 

Il est servi avec une paille et une rondelle d’orange, c’est légèrement amer, très rafraîchissant, les mosellans comme toute la France en raffolent. 

Ça existe chez les Berlinois des quartiers branchés depuis plus de 20 ans… sauf qu'aujourd'hui en Allemagne, le Spritz est un peu passé de mode (on préfère le Gin mélangé avec tout un tas d'ingrédients). 

Mais alors, ça vient d’où ? 

C’est une boisson typiquement italienne et pourtant le nom vient quand même de l’allemand. 

"Spritz, ça vient de Gespritzter qui signifie vin pétillant"

Comment ce mot allemand s’est retrouvé en Italie ? 

Au XIXème siècle, Venise est occupée par l’armée autrichienne et les soldats se font un plaisir de boire les vins blancs italiens sauf qu’ils tapent un peu trop à la tête… ils sont donc perpétuellement pompettes !

Ils vont donc couper le vin blanc avec de l’eau gazeuse et lui donner le même nom qu’en allemand. 

Les autrichiens sont partis depuis longtemps mais le nom est resté, les italiens ont juste gardé le diminutif (Spritz du mot Gespritzter). 

Le cocktail tel qu’on le connait date de 1919 ! 

Il contient de la rhubarbe, de la quinquina, de la gentiane jaune, de l’orange amer et des plantes, on rajoute de l’eau gazeuse, du proseco et voilà : le spritz d’aujourd’hui est né, il fête ses 100 ans. 

Jusqu’en 2003, il n’était distribué qu’en Italie par la marque Aperol qui se fait racheter cette année là par le groupe Campari qui va se charger de faire connaitre le cocktail partout. 

Les premiers pays conquis par le Spritz au début des années 2000 sont l’Allemagne, la Russie, la Belgique, le Luxembourg puis seulement après la France.  

Très malin, Campari utilise le nom Spritz qu’il colle à la marque Apérol (Aperol est une marque, Spritz est un nom commun mais désormais l'un ne va pas sans l'autre). 

En 2010, le Spritz arrive en France 

D'abord dans les bars branchouilles, les hôtels de luxe et dans les Monoprix uniquement. 

3 ans plus tard, le bouche à oreilles a fait son effet, la boisson débarque dans les bars classiques au prix de 5-6€ (soit beaucoup moins cher que les autres cocktails). 

Il n’en fallait pas plus pour en faire un succès

Quelle est la différence entre le Spritz d'Italie et le Spritz de France ? 

En Italie, le Spritz titre à 11% d’alcool… contre 15% en France ! 

Une astuce qui permet à la marque d’être considérée comme un spiritueux (en France, c'est à partir de 15% d'alcool) et d’être rangée dans les mêmes rayons que les rhums ou encore les whiskys… sinon elle serait avec les vins type sangria, pas très bon pour l’image classe du Spritz ! "

=> émission diffusée le vendredi 6 septembre 2019

Partager :

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!

Laissez un commentaire

Captcha