Comment conserver au mieux une bouteille de vin fermée ? ouverte ?

Comment conserver au mieux une bouteille de vin fermée ? ouverte ?

     0

 (0)

Vous êtes-vous déjà posé cette question en ouvrant une bouteille, après en avoir acheté une ou même en ayant eu envie de faire vieillir un bon vin ? 

Que vous soyez amateurs ou novice, il est important de savoir comment garder son vin, que ce soit quelques jours, bouteille ouverte pour la conservation intacte des caractéristiques organoleptiques, ou quelques mois, voire années, bouteille fermée.

Comment conserver mon vin dans le temps ?

Cette démarche requiert diverses précautions et investissements car tous les vins ne s’entretiennent pas de la même façon. 

Nous voulons avant tout que le vin se bonifie (s’améliore) avec le temps et qu’il ne soit que meilleur à la dégustation. 

Alors comment faire ? 

Voici quelques paramètres à surveiller : 

La température : 

Un des premiers facteurs à respecter est la température. 

En effet, la température doit être optimale et stable variant entre 10 et 14°C car un environnement trop chaud ou trop froid va détériorer les qualités naturelles d’un vin.  L’idéal se situe entre 12 et 13°. 

En dessous, cela va entraîner un frein dans le processus de vieillissement stoppant alors le développement des arômes. 

À l’inverse, si les températures sont trop hautes, le potentiel de garde va diminuer, le vin va vieillir trop vite et n’atteindra pas son apogée.

L’humidité :

Pour bien vieillir, un vin a besoin d’humidité et d’une température constante. Ainsi, le taux d’hygrométrie ou taux d’humidité doit être compris entre 70-75%. 

Un environnement inférieur à ce taux sera sec et entraînera le dessèchement du bouchon qui limitera la fermeture de la bouteille. Laissant passer les bactéries et l’air, le vin finira par s’oxyder. 

Dans le cas contraire, un environnement trop humide peut avoir plusieurs conséquences comme : la moisissure du bouchon, le décollage d’étiquettes et l’apparition d’odeurs désagréables. 

Pour y remédier, vous pouvez recouvrir vos bouteilles d’un film plastique ou conservez les dans une caisse en bois. Veillez à tout de même les aérer ! 

L’obscurité :

L’obscurité est primordiale à la conservation du vin mais aussi à la dégustation. En effet, la présence de lumière (rayons UV) a un impact considérable sur l’évolution et le goût du vin. Il développera des arômes âcres et un goût de lumière qui est surtout retrouvé dans les vins blancs comme le Champagne ou dans les vins rosés. 

Il est recommandé d’avoir un endroit sombre au besoin avec des éclairages à faible intensité.  

La ventilation : 

Tout aussi importante, le vin a besoin d’aération. On ne laisse pas de la nourriture près des bouteilles car le vin absorbe les odeurs. 

Les vibrations :

Le vin aime le calme et la tranquillité. Il ne doit en aucun cas être perturbé par des mouvements, secousses, tremblements ou ultra-sons qui risquent de le fatiguer, de l’altérer (modifier, détériorer son état) et de le faire perdre ses arômes. 

Position des bouteilles :

Les bouteilles doivent idéalement être allongées pour que le bouchon puisse rester en contact avec le vin et ne pas dessécher. 

Or, pour les Champagnes ou les vins effervescents, la pression demeurant dans les bouteilles permet au bouchon de garder son humidité qu’elles soient debout ou couchées… 

Néanmoins vous verrez toujours que les producteurs les conservent couchées. 

Trouver un bon emplacement :

Afin de respecter les critères précédemment évoqués, l’idéal est d’avoir un endroit dédié à la conservation : 

La cave à vins reste le meilleur endroit pour préserver vos bouteilles : sombre, tranquille, humide, sans odeurs ni courant d’air. 

Une nuance à apporter : ne pas confondre une cave à vin de service et une cave à vin de vieillissement. 

Quelle est la différence ? 

Une cave à vin de service permet de rafraîchir les bouteilles et les maintenir à une température choisie jusqu’à la consommation. La température varie en fonction des vins. 

8-10° pour les vins blancs secs et les vins rosés.

10-13°C pour les vins blancs de garde et les vins blancs sucrés.

13-15° pour les vins rouges légers, 15-18°C pour des vins rouges plus tanniques, charpentés. 

Une cave à vin de vieillissement, comme l’indique son nom, sert à faire vieillir tous types de vins à la même température. 

Par ailleurs, si vous ne possédez pas de cave à vin, il existe d’autres alternatives : 

• Le garage est la pièce la plus sombre et la plus fraîche de l’habitation à condition de veiller tout de même aux éventuels écarts de température, aux odeurs et à son isolation.

• Un endroit à l’abri de la lumière suffit comme un placard ou la cuisine en faisant attention à bien isoler les bouteilles afin de ne pas provoquer de chocs thermiques entre le chaud et le froid extérieur. 

• Si vous habitez dans des grandes villes, il est possible de demander les services auprès de professionnels d’une cave à louer. 

• Si vous habitez dans un appartement, vous pouvez opter pour une cave à vin d’appartement. Aujourd’hui, les caves d’appartements sont esthétiques, s’adaptent facilement aux mensurations de votre bien et respectent les conditions de conservation. Ces caves ressemblent à des petits réfrigérateurs conçus pour garder votre vin à une température constante et modérée, il en existe de toutes tailles. Vous trouverez notamment des étagères verticales qui permettront de stocker les vins en position allongée. 

Encore une fois, même si la cave est le meilleur endroit, ce qui importe est de respecter les conditions idéales de conservation afin que le vin puisse vieillir au mieux. 

A noter toutefois que le stockage prend de la place. Les importateurs, tel que MAISON CASSANO, ou les revendeurs, se chargent pour vous de conserver et de faire vieillir les bouteilles. Nous achetons également directement (en Italie dans notre cas) des bouteilles déjà vieillies par leurs producteurs. Cela vous permet de profiter d’un vin plus mature sans problème de stockage !

À savoir : 

Beaucoup d’entre vous se demandent certainement : Combien de temps dure la conservation ? 

La durée de conservation dépend des conditions de stockage que l’on a vu mais aussi du type de vins, des régions

C’est au goût de chacun, certains vins sont meilleurs après une certaine période de vieillissement alors que d’autres nécessitent d’être bus immédiatement.

A NOTER : la plupart du temps, nous consommons les vins dits « prêts ». Idéalement, nous devrions attendre encore quelques temps pour les consommer « matures ». Toutefois, il est particulièrement difficile d’accéder à cet état puisqu’une fois mature et l’apogée atteinte, le vin décline.

Comment conserver mon vin une fois la bouteille ouverte ? 

Une fois ouverte, l’espérance de vie du vin diminue, notamment du fait de son contact avec l’oxygène, appelé oxydation. La durée de conservation ne dure seulement quelques jours et cela varie en fonction du vin. 

Pour éviter que la boisson tourne et perde sa complexité aromatique, voici quelques astuces : 

• Le réfrigérateur : on l’utilise lorsque les bouteilles sont ouvertes ou destinées à boire dans les jours qui suivent. Avant de déguster, n’oubliez pas de sortir la bouteille quelques heures avant pour que le vin atteigne sa température de consommation.

• La pompe à vide : C’est un bouchon en caoutchouc muni d’une valve qui se place sur le goulot de la bouteille. Il est utilisé pour évacuer l’air présent dans la bouteille. 

• Pas de pompe à vide ? pas de panique ! une allumette suffit ! Plantez la dans votre bouchon (côté qui rentrera dans la bouteille). Allumez-là et refermez la bouteille de manière à ce que l’allumette soit emprisonnée à l’intérieur. Ainsi, elle va s’éteindre en consommant toute l’oxygène présent dans la bouteille.

• Le transvasement : Il s’agit de transvaser le vin restant après ouverture dans une demi-bouteille pour limiter la place de l’air. Une bouteille de vin rouge ouverte pleine sera moins abîmée qu’une bouteille contenant du vide. 

• Les billes de verres : Il s’agit de placer les billes de verres à l’intérieur de la bouteille pour remonter le niveau de vin. L’idée étant toujours la même : limiter la présence de l’oxygène !

• La pièce de monnaie en cuivre : elle permet d’empêcher les effluves (odeurs) et le goût vinaigré. De fait, le cuivre qui la compose agit comme catalyseur (substance provoquant une réaction chimique sans être modifiée), il a des effets négatifs sur les thiols (molécules offrant les arômes au vin). Pour procéder, il faut simplement plonger la pièce préalablement lavée dans le verre et la retirer avant de déguster. 

Voyons plus en détails la conservation des vins en fonction de leur couleur :

Vin rouge : 

Un vin rouge se garde de trois à cinq jours. Contrairement aux vins légers avec peu de tannins, les vins tanniques et acides, ont plus de chance de tenir après l’ouverture. 

La chaleur augmente l’oxydation du vin, c’est pourquoi pensez à écarter votre boisson de toute source de chaleur tels que le four, le soleil, les plaques de cuisson... Il est préférable de conserver le vin au réfrigérateur après la dégustation de celui-ci ou dans une pièce fraîche à l’abri de la lumière. 

Attention : 

On procède à une première oxydation lorsque nous aérons quelques heures avant de déguster le vin rouge pour libérer ses molécules odorantes et ses tannins. Après ça, l’air entre en contact avec le vin qui petit à petit va altérer sa qualité. 

C’est pourquoi après avoir fini votre service, refermez immédiatement la bouteille avec le bouchon à l’endroit. Si vous refermez le vin avec le bouchon à l’envers cela risque de modifier le goût et d’apporter de la saleté. 

Vins blancs :

Plus sensible que les vins rouges, les vins blancs secs se conservent moins longtemps. 

On estime deux à trois jours maximums au réfrigérateur ( 6 à 8°C pour les vins blancs et les vins rosés), le cas par exemple, pour un Chardonnay ou un Sauvignon. 

Avant de le déguster, sortez-le du frigo quelque temps avant pour qu’il atteigne sa température de service de 8°-10°. En dessous, le vin sera trop froid et ne développera pas ses arômes. 

En ce qui concerne les vins blancs moelleux et liquoreux, la durée de conservation est plus longue car le sucre ralentit l’oxydation. La consommation peut se faire jusqu’à 3 semaines après l’ouverture. 

Vins rosés : 

Sachez avant l’ouverture qu’un vin rosé se conservent moins longtemps que les vins blancs et les vins rouges, en général dans les 12 mois qui suivent l’année du millésime. 

Constat à toutefois nuancé, surtout pour les rosés italiens. Beaucoup sont vinifiés comme des vins rouges, permettant une meilleure garde. Ainsi, en 2020, vous pourrez consommer un vin rosé de 2017, voire 2016 sans problème.

Une astuce pour déterminer le potentiel de votre rosé : sa couleur ! Plus il est foncé (comme beaucoup de rosés italiens), plus son potentiel de garde est important.

 

Une fois ouvert, le rosé se garde deux à trois jours.  Comme le vin blanc, il sera dégusté à une température de 8-10°. Au-delà des trois jours, le vin perdra sa fraîcheur et ses arômes.  

Vins effervescents : 

Les vins effervescents se consomment dans la journée après avoir été débouché. Lorsque tout le gaz est évaporé une fois la bouteille ouverte et que la pression du vin est ramenée à la pression atmosphérique ambiante, le vin est éventé et n’offre plus aucune saveur.

Cependant, il est possible de le conserver jusqu’au lendemain, voire surlendemain en utilisant un bouchon à « ressort » hermétique (costaud), laissant l’effervescence continuer et augmenter la pression. 

Ces quelques conseils vous permettront de mieux conserver votre vin ! Comme on dit un bon vin est un vin bien conservé ;) 

Partager :

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!

Laissez un commentaire

Captcha