Sicile : son histoire et ses vins

Sicile : son histoire et ses vins

  Les terroirs de la botte    0

 (0)

La Sicile, « Sicilia » en italien, est une région insulaire située au sud de l’Italie.
Séparée de la Calabre par le détroit de Messine, de nombreuses îles l’entourent comme les îles Éoliennes, les îles Pélages, les îles Égades, l’île de Pantelleria et l’île de Ustica.
Surnommée « l’île du soleil » c’est la plus grande île de la mer Méditerranée. 

On y distingue deux principales régions : 

Palerme, chef-lieu et capitale de la Sicile. Cette grande ville est habitée aujourd’hui par plus de 650 000 habitants. Située au cœur de la Méditerranée, la ville s’étend le long de la « Conca d’oro » (coquille d’or), une plaine qui à l’époque était renommée pour ses plantations d’agrumes et était traversée par le fleuve l’Oreto. 

La capitale est tristement connue pour son histoire mouvementée entre pauvreté et mafia. Aujourd’hui, Palerme révèle ses plus beaux palais notamment le palais des Normands, l’un des plus beaux d’Italie. De même, elle possède de nombreuses églises, musés et de superbes places au cœur de la ville comme la Piazza Vigliena. 

Taormine est l’une des villes les plus visitées de l’île. Située au sud de la Sicile, elle ressemble beaucoup à la ville de Saint Tropez. Elle dévoile tout son charme avec ses belles plages, les jardins publics de la villa Comunale, les balades en forêt. C’est aussi une destination idéale pour les passionnés d’histoire qui n’hésitent pas à se rendre au Théâtre antique gréco-romain. 

Un peu d’histoire …

L’histoire de la vigne en Sicile prend place à l’Antiquité, et pour certain bien avant même la venue des Grecs. Considérée comme un patrimoine alimentaire et culturel, elle fait partie intégrante de la vie sicilienne. Les vins de cette région ont été marqué par des événements historiques importants où de nombreux peuples ont participé au développement de la vigne et à son histoire.  

Les Phéniciens ont été les premiers à introduire, entre le VIIe et le VIIIe siècle avant JC, de nombreux cépages sur les territoires siciliens. La contribution suivante fut grecque, avec notamment avec leurs techniques de taille de la vigne, encore inconnues à l’époque sur l’île. 

Sous l’Empire romain, le vin sicilien a connu une notoriété grandissante grâce à l’export massif des Malvasia et autre Marmentino. Lors de l’avènement du christianisme, l’Église a pris sa place dans la viticulture en soutenant la production de vins. 

Ce bel essor a été stoppé net avec l’arrivée des Musulmans en Sicile, 800 ans ap. J.-C. Les lois du Coran interdisant alors l’utilisation des boissons alcoolisées, ils mirent fin à la production de vin. 

Ça n’est qu’en 1773 que le vin sicilien reprit son souffle avec l’arrivée d’un jeune anglais, John Woodhouse. Ses capacités de commerçant lui ont permis de donner naissance au vin « Marsala » qui, aujourd’hui, est un des vins les plus connus d’Italie, a fortiori sur l’île. 

John Woodhouse a appelé ce vin « Marsala » en mémoire au port éponyme de la région de Trapani dans lequel il avait amarré son bateau. Lorsqu’il importa ses vins jusqu’à Liverpool, il ajouta neuf litres d’alcool dans chaque baril pour préserver le goût. Marsala devint alors un vin fortifié (ou muté) comme les vins portugais et espagnols, « Jerez » et « Porto ». 

En 1881, le phylloxéra (Petit puceron qui a détruit les racines des pieds de vigne par sa piqûre entraînant la mort de celle-ci.), une maladie de la vigne, frappe et décime les vignobles siciliens. Les exportations vers la France ont alors nettement chuté et l’année 1888 a vu rompre l’accord commercial entre l’Italie et la France. 

A partir des années 1970, l’apparition des appellations DOC (Dénomination d’Origine Contrôlée), DOCG (Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie) a poussé alors la région à s’intéresser de près aux techniques mécanisées et ainsi rendre les vins siciliens de meilleure qualité. 

Situation des vignes en Sicile : 

La région sicilienne est partagée en 9 provinces : Agrigento, Caltanissetta, Catania, Enna, Messina, Palermo, Ragusa, Syracusa et Trapani. Parmi celles-ci, on peut retenir trois zones viticoles les plus connues : Marsala, Pantelleria et Lipari. 

Marsala

Située dans la province de Trapani à l’ouest de la Sicile, elle est surtout renommée pour son fameux vin éponyme. En avril 1969, les vins de Marsala obtiennent la DOC (dénomination d’origine contrôlée). 

La Marsala que l’on connait aujourd’hui, notamment pour la cuisine, a été créée grâce aux subventions gouvernementales qui ont permis d’accroître les rendements des producteurs en utilisant notamment des méthodes comme l’irrigation (Technique qui conduit la production de raisins en grande quantité mais de mauvaise qualité.) .Cette production en masse de Marsala à faible teneur en sucres a poussé les producteurs à se diversifier avec notamment la création de la Marsala aux Amandes, aux œufs… 

Cette liqueur (vin fortifié) est produite avec les raisins Inzolia, Catarratto, Grillo et Damaschino. 

On retrouve plusieurs variétés de Marsala avec une longévité différente : 

Marsala fine (1 an de vieillissement)

Marsala supérieure (2 ans de vieillissement)

Marsala Supériore Riserva (4 ans de vieillissement)

Marsala Vergine ou Soleras (5 ans de vieillissement)

Marsala Vergine Stravecchio (10 ans de vieillissement, c’est un vin qui offre pleins d’arômes et de saveurs) ou Riserva.

Marsala Rubino (vin rouge fait avec des raisins Perricone, Nerello Mascalese et Nero d’Avola). 

Pantelleria

L’île volcanique la plus au sud de l’Italie. Située à moins de 100 km de la côte nord-est tunisienne, Pantelleria est populaire pour sa production de vins doux et plus particulièrement pour le cépage Zibibbo, qui signifie « raisins secs ». Connu sous le nom de Muscat d’Alexandrie (ou Moscato d’Alessandria en italien), c’est avec ce raisin que l’on produit le passito di Pantelleria, vin doux et parfumé qui a rendu l’île célèbre. Après l’obtention des appellations DOC pour les vins de l’Etna (1968) et de Marsala (1969), c’est au tour du Moscato di Pantelleria et du Passito di Pantelleria de recevoir la dénomination d’origine contrôlée en 1971. 

Lipari

Située dans les îles Éoliennes au Nord de la Sicile, c’est dans cette zone, et plus particulièrement sur l’île de Salina qu’est produit le vin Malvasia Delle Lipari. Lipari est la plus grande des huit iles Éoliennes mais aussi celle qui produit le plus de vins. 

Le Malvasia delle Lipari est connu pour être un vin doux mais aussi raffiné et complexe. Ce vin est fait à base du cépage éponyme, associé avec 5% à 8% de Corinto Nero. Il fait partie d’un des vins les plus anciens de la Sicile.

De manière générale, la Sicile présente de nombreux avantages pour favoriser la production de vins. En effet, le microclimat existant permet au vignoble d’avoir une bonne exposition au soleil. Les températures élevées permettent de cultiver des vins à fort caractère ainsi qu’une personnalité forte. La localisation des vignes joue aussi un rôle important, qu’elles se trouvent en montagne, dans les collines ou proches de la mer. 

Concernant la viticulture, on recense quatre techniques d’élevage : 

Alberello « jeune arbre », technique la plus utilisée en Sicile. Traditionnelle, elle est plantée dans de petits vignobles pour adapter la vigne à des conditions environnementales difficiles notamment dûes à un climat chaud et sec. 

Espalier : L’arbre est planté au pied d’un mur ou de lattes en bois. Un treillage (Assemblage de lattes pouvant servir de support à des plantes grimpantes) est mis sur pieds à l’aide de fils de fer, sur lesquels la plante sera palissée. Le palissage permet alors la poussée en hauteur de la vigne et du développement de ses grappes. 

Guyot : En rangée, cette technique d’élagage mixte garantit une bonne qualité, des rendements élevés et des vignes réparties. 

Cordon éperonné : Semblable à la taille Guyot excepté que l’élagage se réalise en laissant une ou deux branches avec quatre éperons (Extension en forme de tube étroit ou de cornet, situé à la base d'un pétale ou d’un sépale et contenant souvent du nectar. qui resteront sur la plante pendant quatre ou cinq ans. L’intérêt de l’élagage consistera plus tard à renouveler l’éperon année après année.

Climat : 

Les conditions climatiques varient d’un climat continental à un climat méditerranéen. 

Sur le long des côtes et dans les régions vallonnées, les hivers sont doux et légèrement humides et les étés sont chauds et très secs. 

Par ailleurs, vous retrouverez dans les montagnes et à l’intérieur des terres un climat continental influencé par la mer avec des hivers froids et des étés chauds et même parfois étouffant. 

Une autre caractéristique faisant partie du climat sicilien est le vent Sirocco provenant du Sahara. Il provoque des températures égales voire supérieures à 20° en hiver et 40° en été ce qui rend l’air souvent irrespirable. 

Ces deux climats présents en Sicile sont propices pour la maturation des raisins et la qualité de ses vins. Les vins rouges seront fins et structurés et les vins blancs plus frais et aromatisés. 

Sols : 

On trouve des sols calcaires, adaptés à la culture du cépage Nero d’Avola. Des sols argileux sont aussi présents et donnent aux vins une plus grande intensité de couleur notamment. La présence du célèbre volcan Etna offre également à la région des terres et des sols volcaniques. Les éruptions permettent la formation de terre de lave dont les propriétés répondent aux besoins des végétaux des vignes comme celle de Carricante ou encore Nerelli Mascalese. 

Appellations : 

Afin de protéger la qualité des productions agroalimentaires locales, de rassurer le consommateur sur l’origine, le mode et les conditions de fabrication, l’Italie utilise des appellations nationales. 

24 DOC (Denominazione di Origine Contrallata) : certifie l’origine et la qualité d’un vin en Italie. 

Alcamo, Contea di Sclafani, Contessa Entellina, Delia, Nivolelli, Eloro, Erice, Etna, Faro, Malvasia delle Lipari, Mamertino, Mamertino di Milazzo, Marsala, Menfi, Monreale, Moscato di Pantelleria,Noto, Pantelleria, Passito di Pantelleria, Riesi, Sambuca di Sicilia, Sciacca, Salaparuta, Siciilia, Santa Margherita di Belice,

7 IGT (Indicazione Geografica Tipica) : niveau intermédiaire entre vins de table et vins DOC, souvent de qualité mais qui ne respecte pas entièrement le cahier des charges d’un DOC

Avola, Camarro, Fontanarossa di Cerda, Salemi, Salina, Terre Siciliane et Valle Belice. 

1 DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantica): appellation certifiant l’origine et la qualité d’un vin de qualité supérieur en Italie. 

Cerasuolo di Vittoria

Encépagement : 

Le territoire viticole sicilien possède une superficie d’environ 107 000 hectares composé de 65% de collines, 30% de plaines et 5% de montages. 

La Sicile produit un peu plus de 6 200 000 hl de vins par an dont 47% sont des vins rouges et rosés et 53% sont des vins blancs. 

Bien évidemment, les cépages internationaux sont présents en Sicile mais il est préférable de connaître avant tout les cépages autochtones qu’offre cette île. 

Pour les vins rouges, on retient trois cépages principaux : 

Frappato : cépage rouge originaire de Sicile. Présent sur toute l’île et plus particulièrement dans les provinces de Syracuse, Catane et Raguse. Il est associé avec le Nero d’Avola pour produire le fameux Cerasuolo di Vittoria DOCG. 

Synonymes : Frappatu, Frappato Nero di Vitorria, Nerello, Nero capitano , Frapprato di Vittoria…

Description : Le Frappato possède des grappes assez grandes de forme pyramidale, ailées aux grains serrés. De couleur bleu-noir, la peau est épaisse et recouverte d’une pruine (Surface des baies). 

Aptitudes de production : Il débourre (bourgeonne) généralement à la troisième décade de mars et fleurit début mai. Avec sa grappe compacte, il est sensible à l’oïdium (Maladie causée par un champignon.) et à la pourriture grise.

Arômes / Type de vins :  De couleur rouge rubis, le cépage Frappato donne des vins frais, légers et fruités lorsqu’il est vinifié en pureté ( Produit avec 100% de ce cépage.). Avec la méthode traditionnelle, on peut le produire comme un vin mousseux rosé.

Nero d’Avola : Originaire de Sicile, ce cépage fait référence à la ville d’Avola près de Syracuse. Il est souvent assemblé avec des cépages importés comme le Merlot, le Syrah et le Cabernet. Ce raisin est le plus cultivé sur l’île. 

Synonymes : Calabrese, Calabrese d’Avola.  

Description : Les baies et les grappes sont de taille moyenne.  La peau de ce raisin est épaisse, de couleur noir-bleuté, elle est couverte de pruine. À l’automne, ses feuilles deviennent complètement rouges. 

Aptitude de production : Ce raisin préfère les sols pauvres et calcaires. Il reste sensible à l’oïdium. Maturité 2ème époque tardive(Maturité deuxième époque : 12 jours après le chasselas (raisins blancs de table).

Arômes/ Types de vins : Le Nero d’Avola contient une forte acidité et sucrosité. C’’est pourquoi il est très souvent associé au Frappato et au Nerello Mascalese qui contrairement à ce cépage sont moins sucrés et acides. De couleur rouge rubis, il donne des vins puissants, riches et fruités.  Vinifié seul, on retrouve des arômes comme la mûre, le réglisse, les framboises, la cerise noire… 

Exemple: Caleo Nero d'Avola DOC , Torre Rracina DOCSolea Nero d'Avola IGTNero D'avola Romio

Nerello Mascalese : Cépage cultivé en Sicile et en Sardaigne. Le Nerello Mascalese est typique de la zone de l’Etna en province de Catane. Adapté à l’altitude, il est planté sur les pentes du volcan entre 300 et 1000m d’altitude. Il est généralement assemblé au Nero d’Avola, au Nerello cappucio et au malvasia.

Synonymes : Mascali, Etnean, Nirello….

Description : Composé de grandes feuilles et de forme cylindre, les baies sont de taille moyenne et compactes. Le raisin est de couleur bleu. 

Aptitudes de production : La maturation du Nerello Mascalese est tardive, les vendanges se déroulent la deuxième quinzaine d’octobre. 

Arômes/ Types de vins : Il est assemblé avec d’autres cépages pour deux DOC : Etna Doc et Faro DOC. Lorsqu’il est vinifié seul, on le confond souvent avec le pinot noir ou le nebbiolo. 

De couleur rouge rubis, il donne des vins fruités, généreux en alcool (13-14°) et de bonne garde. Il offre des arômes de cannelle, de fruits rouges et un goût boisé (vanille). 

Exemple : Etna Rosso DOC  

  • Syrah : Cépage noir de la vallée du Rhône. Principalement cultivé en Toscane, on le retrouve également en Sicile 

Synonymes : Antournerein noir, Biaune, Candive, Fresa, Neiretta, Syra…

Description : Le raisin Syrah possède des feuilles moyennes/ grandes et des baies de taille ovales et moyennes. De couleur bleu-noir, ce cépage a une peau très pruineuse et légère. 

Aptitudes de production : Son débourrement est tardif, il reste sensible à la sécheresse, à la pourriture grise et aux acariens. La maturité de ce cépage est rapide, il faut donc le surveiller pour fixer le meilleur moment de la récolte. 

Arômes/ Types de vins : Le Syrah donne des vins rouges tanniques, charpentés et très aromatiques. Il offre des arômes de fruits rouges avec des notes d’épices. 

Exemple : Molino A Vento Syrah IGT  

Concernant les vins blancs, on retrouve cinq cépages importants : 

Catarratto : Cépage blanc qui est très présent en Sicile et plus spécifiquement à l’ouest de l’île, dans la province de Trapani. 

Il est principalement utilisé pour le fameux Marsala. 

Synonymes : Catarratto lucido, Catarratto comune

Description : Ce raisin possède une peau épaisse avec une belle pruine. Les grappes et les baies sont de taille moyenne. 

Aptitudes de production : Apprécié par sa grande productivité, il affectionne les terres argilo-calcaires et les sols frais proche de la mer. Il reste très sensible à la sécheresse. 

Arômes/ Types de vins : On peut produire des vins 100% de Catarratto ou associé avec d’autres cépages. Il donne des vins de couleur jaune paille, il donne des vins fruités développant des arômes de pêche blanche, ananas, citron, pomme verte avec une bonne acidité. 

Grillo : Cépage blanc cultivé en Sicile et en Cablabre Il est connu au même titre que la cépage Catarratto et l’Inzolia pour la production de la liqueur Marsala. Depuis 1990, on le vinifie seul pour la production de vin blanc sec.

Synonymes : rossesso bianco, riddu, arriddu… 

Description : Les baies et les grappes sont de taille moyenne. Quant à la peau de ce raisin, elle est épaisse et est recouverte d’une pruine légèrement blanchâtre.  

Aptitudes de production : Il affectionne tout particulièrement son territoire, proche de la mer. Il n’est pas sensible aux maladies et résiste bien aux températures élevées. 

Arômes/ Types de vins : De couleur jaune paille aux reflets verdâtres, il donne des vins fruités, bien équilibré entre alcool et acidité. On retrouve des arômes tels que la poire, l’ananas, la pêche avec des notes florales. Son rendu est fortement apprécié dans le vin Marsala DOC et le Bianco di Sicilia IGT. 

Inzolia : Originaire de l’ouest de la Sicile, il est appelé aussi Ansonica en Toscane. Ce raisin est considéré comme l’un des meilleurs cépages blancs siciliens, il est utilisé dans la production de Marsala avec le Catarratto et le Grillo afin d’ajouter une note de noisette grillée. 

Synonymes : Ansora, Insolia, Ansolica, Zolia bianca…

Description : De couleur jaune-vert, l’Inzolia est formé de grandes grappes et de grosses baies. 

Aptitudes de production : La maturation de ses raisins est tardive, 3ème époque : 30 jours après le chasselas.  

Arômes/ Types de vins : Rarement seul, il est associé au Catarratto et au Chardonnay pour lui apporter du corps car vinifié seul, il manque de complexité. On obtient des vins doux offrant des arômes floraux et fruités. 

Malvasia di Lipari : Cépage blanc appartenant à la famille de Malvasia. C’est avec ce raisin qu’on produit le vin Malvasia delle Lipari. Le Malvasia di Lipari est répartis dans les trois îles de Salina, Lipari et Vulcano issues des îles Éoliennes. 

Synonymes : Malvoisie de Lipari

Description : Composé de feuilles moyennes à cinq lobes, ses grappes sont de taille moyennes à grandes et les baies sont petites à moyennes. De couleur jaune-vert, il a une peau légèrement pruineuse. 

Aptitudes de production : Ce raisin préfère les sols de coteaux secs et bien exposés au soleil. Il reste sensible aux maladies causées par les champignons. 

Arômes/Types de vins : De couleur jaune doré, il procure une sensation fruitée et épicée en bouche. Il donne des vins aromatiques et lorsqu’on produit des vins de dessert avec ce raisin, ils deviennent plus intenses et alcoolisés.  

Moscato bianco : Cépage blanc connu à l’international. Il est très présent en Italie, surtout au Piémont pour la production du Moscato d’Asti. Il est utilisé dans le Val d’Aoste, la Toscane, les Pouilles, la Sicile et la Sardaigne pour élaborer des vins aromatiques.

Synonymes : Moscato di Canelli, Moscadello di Montalicino, Moscato di Siracusa… 

Description : Ce raisin possède des baies de tailles moyennes avec une peau légèrement pruineuse et de couleur jaune-vert-doré. 

Aptitudes de production : Il affectionne les terres bien exposées au soleil et les températures élevées. Il reste sensible au mildiou et résiste bien à la sécheresse. 

Maturité 3ème époque. 

Arômes/ Types de vins : Ce cépage donne à la fois des vins secs et aromatiques, des vins doux, des vins mousseux et des vins de dessert. Il donne des vins très fruités, élégants, légers avec des notes florales. On sent aussi une bonne acidité. 

•  Zibibbo :  Originaire de Sicile, ce cépage est aussi appelé « Muscat d’Alexandrie ». 

Synonymes : Muscat d’Alexandrie, Zibibbu…

Description : Zibibbo a des grappes grandes, compactes et ailés de forme cylindro-coniques. De couleur vert-jaune, la peau des baies est épaisse. 

Aptitudes de production : Ce raisin préfère les sols bien exposés au soleil en raison de sa floraison et de sa maturation. Il est affecté au mildiou et aux insectes mais supporte bien la sécheresse. Maturité 3ème époque après le chasselas. 

Arômes/Types de vins : Le Zibibbo donne des vins de couleur jaune paille aux reflets dorés. Il contient une teneur en alcool élevée et un goût sapide en raison de sa cultivation près de la mer. 

Exemple : Zibibbo Bio Pellegrio

•  Fiano :  Fiano est un cépage blanc qui est cultivé dans le sud de l’Italie, en Campanie mais aussi en Sicile. 

Synonymes : Apiana, Afiano, Fiano di Avellino, Fiana, Fiore mendillo, Latina Bianca…

Description : De forme elliptique, les baies sont très étroites. Concernant la peau de ce raisin, elle est épaisse, légèrement pruineuse et de couleur jaune-verdâtre. 

Aptitudes de production : Ce cépage offre de meilleurs rendements lorsqu’il est cultivé sur des sols volcaniques et sur des sols sombres proche de la mer où les hivers sont froids et les étés sont chauds. 

Arômes/ Types de vins : Fiano donne des vins jaunes aux reflets verts. Ses arômes sont complexes, fruités (pommes, pêche, poire, agrumes) et floraux avec des notes de noisette et de miel. 

Exemple : Lunate Fiano Bianco IGT 

Types de vins : 

Les vins rouges : En Sicile, ils représentent 47% avec les vins rosés. Vous retrouverez tous types de vins rouges allant de légers à charpentés.  

Le vin rouge le plus connu sur l’île mais aussi le plus exporté est le Nero d’Avola. Ce vin relativement corsé et riche offre une bonne acidité en bouche et vieillit très bien. 

Les arômes des vins rouges changent d’une zone à l’autre. En effet, les vins élaborés dans la partie occidentale de la Sicile ont un fort caractère contrairement à ceux produits dans la partie orientale, plus fruités et succulents. 

En accords mets et vins, les vins rouge siciliens comme le Nero d’Avola s’accompagnent généralement bien avec de bonnes viandes grillées et des fromages à pâte dure. 

Les vins blancs : 53% de la production de l’île. 

Ils se caractérisent par leur fraîcheur et leur parfum. La plus grande production est en vin blanc sec. 

Le vin autochtone de référence qui est ancien dans la viticulture sicilienne est le Grillo. Un vin au goût sapide et au bouquet végétal et floral. Il offre des notes d’agrumes, de poire et d’ananas. Idéal avec de la viande et du poisson. 

Conclusion : 

S’il y a une destination où se rendre en famille ou entre amis c’est bien cette île italienne. Partez à la découverte de cette région au carrefour des cultures et découvrez ses magnifiques paysages au cœur de la mer Méditerranée. 

Vous pourrez alors contempler la beauté de ses volcans, étendre votre serviette sur les belles plages siciliennes et visiter le patrimoine historique de la région. 

Comme toute région d’Italie, la Sicile offre ses propres spécialités culinaires comme les Arancini (boule de riz pannées farcies à la viande), les pâtes aux sardines, la cassata sicilienne (un gâteau de Pâques élaboré avec de la ricotta, du chocolat et des fruits) et ses pâtisseries aux amandes. 

Profitez de cette destination pour vous rendre dans la ville de Marsala et goûter à sa fameuse liqueur ! 

Partager :

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!

Laissez un commentaire

Captcha