Quelles différences entre vin bio, biodynamique et vin naturel ?

Quelles différences entre vin bio, biodynamique et vin naturel ?

  Comprendre le vin    0

 (0)

Qu'est-ce que le vin bio ?

Depuis 2012, les nouvelles normes européennes ont redéfini les critères qui permettent à un vin d'obtenir la dénomination "biologique".

Avant, seule l'origine des raisins était garantie. La vinification et le vin en lui même pouvaient prendre quelques libertés. Maintenant, avec le nouveau cahier des charges européen, les vignes et la vinification doivent obligatoirement être conduites en agriculture biologique. Les principes de cette agriculture doivent donc être appliqués autant pour la viticulture que dans les chais. 

Un vin sans sulfite ?

Pas tout à fait. La vraie dénomination est "sans sulfite ajouté". Le vin bio contient bel et bien des sulfites puisque par nature, les sulfites sont naturellement produits lors de la vinification. Toutefois, le taux toléré y est nettement inférieur que pour les vins "conventionnels".

- Vin rouge : 160 mg/l pour les conventionnels contre 70 à 100 mg/l pour les vins bio

- Vin blanc et rosé : 210 mg/l contre moins de 120 mg/l pour les bio. 

Le bio, c'est mieux ?

Dans le cas d'une comparaison avec un vin bon marché, diffusé à forte échelle, oui clairement. Les industriels souvent ajoutent des sulfites à presque toutes les étapes de l'élaboration du vin. Cela leur permet de protéger le vin de l'oxydation au contact de l'oxygène. 

Ainsi, pour les personnes les plus sensibles, cet emploi important du soufre peut causer maux de têtes et migraines. 

Dans notre cas, nous importons des produits de l'Italie, l'un des pays les plus sensibles à l'agriculture biologique. Toutefois, si les méthodes de production sans rapprochent, tous les viticulteurs n'accordent pas d'importance à apposer sur leur étiquette le label européen qui plait tant aux français. En effet, les italiens sont peu sensibles à cet argument. C'est donc un argument marketing dont les vignerons italiens se passent. 

Ceci explique pourquoi ne nous référençons que 12 vins biologiques, avec le label européen. Vous pouvez consommer (avec modération) sans crainte des migraines nos autres vins "conventionnels" puisqu'ils ont été sélectionnés avec soin par notre équipe.

Le bio, c'est cher ?

Pas forcément. Sur 11 de nos références, 7 ont un prix inférieur à 10€ (dont un récompensé), 4 sont entre 11 et 15€ (dont 3 avec des récompenses) et seulement 1 (récompensé) s'approche des 20€. 

Quel vin bio choisir ?

C'est comme pour le vin traditionnel. On retrouve tout autant de subtilité de goût, de mélange de saveurs. A vous de savoir quel vin vous plaît ! Utilisez nos filtres pour trouver des vins bio sec, des vins bio légers, des vins bio fruités ou encore des vins bio puissants.

Et le vin naturel ?

Depuis quelques temps maintenant, on entend de plus en plus parlé des "vins naturels". Attention, cette appellation ne doit pas vous induire en erreur en pensant que, puisque des vins obtiennent cette appellation de "naturel"de fait, les autres sont "pas naturels" donc mauvais. 

Il n'existe pas encore de réel réglementation pour cadrer correctement cette dénomination. C'est l'AVN (Association des Vins Naturels) qui pose un cadre et tente d'obtenir une réglementation officielle. Dans ce cadre on peut retrouver la reprise des conditions du bio agrémenter de :
- l'interdiction des levures
- l'interdiction d'additif

Encore une fois, le soufre (sulfite) est "toléré" dans la mesure où il en est réduit au strict minimum, à savoir 30 mg/L. A noter toutefois que des "radicalistes" des vins naturels souhaiteraient voir ce taux passer à 0 (compliqué lorsque l'on sait que le soufre est naturellement produit lors de la vinification).

Découvrez notre vin blanc naturel italien, Ethos, qui signifie "éthique" en grec. Vous comprendrez aisément pourquoi Forchir, son producteur, a choisi ce nom :)

Et le biodynamique ?

On est à mi-chemin entre le bio et le naturel.

Les vins biodynamiques sont tout d'abord des vins bio (ou en cours de certification) mais avec une politique d'élaboration basée sur la mouvance de Rudolf Steiner (philosophe et agronome autrichien du XIXe). Son objectif est d'avoir un échange plus fort entre la terre, les plantes, et plus globalement la nature. Pour ce faire, il faut tenir compte du calendrier lunaire, de la disposition des planètes, utiliser des préparations à base de plante pour aider la vigne à se renforcer. Au final, on obtient un taux en sulfite inférieur à celui autorisé pour les vins bio. 

Partager :

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!

Laissez un commentaire

Captcha